You are here: Home » aliments » Les autres secrets de la vitamine C

Les autres secrets de la vitamine C

Fumeurs et fumeurs passifs

La vitamine C protège les fumeurs, actifs et passifs. Les fumeurs ont des taux élevés de CRP (C-réactive protéine), un marqueur inflammatoire lié à un risque accru de maladie cardio-vasculaire. Les chercheurs de l’université de Berkeley, en Californie, ont évalué l’impact antioxydant de la vitamine C sur 160 adultes en bonne santé (quoique fumeurs ou enfumés).

Certains furent mis sous placebo, d’autres sous 515 mg/jour de vitamine C et d’autres sous un cocktail de vitamines C, E et d’acide lipoïque (un antioxydant). Tandis que les sujets sous placebo et cocktail ne montrèrent aucune amélioration notable, les preneurs de vitamine C virent leur taux de CRP chuter de 24 %. Ces résultats apportent une nouvelle preuve que les fumeurs doivent impérativement se supplémenter en vitamine C. Une autre étude démontre que 500 mg deux fois par jour durant 2 semaines seulement réduirait la déplétion en vitamine E de 50 %.secrets de la vitamine C

Rhumes, asthme, diabète et ulcères

Depuis 30 ans, le débat sur la vitamine C pour diminuer les rhumes va bon train, avec ses partisans et ses pourfendeurs. Les derniers résultats tendent à prouver qu’une prise régulière diminue la fréquence et la durée du rhume. Les maladies plus graves, telles que l’asthme, bénéficient des effets antioxydants de la vitamine C. Une recherche conduite sur des enfants asthmatiques a prouvé que 250 mg de vitamine C et 50 mg de vitamine E par jour diminuaient les crises, et une autre menée sur des adultes sous corticoïdes (supplémentés à 1 g/jour) a démontré que ces derniers avaient besoin de plus faibles doses de corticoïdes par inhalateur.
De récentes études ont établi que la vitamine C contribue à faire baisser le taux de glucose dans le sang des diabétiques et réduit le taux de LDL (mauvais cholestérol).
La bactérie Helicobacter pylori est responsable des ulcères et des gastrites. Une prise de vitamine C réduit le dosage des antibiotiques pour la détruire et a une action préventive sur les gastrites.

Un nouveau remède contre les courbatures d’origine sportive

Une expérience insolite a été conduite par les Britanniques : on a demandé à 16 hommes volontaires, dont la moitié sous placebo et l’autre sous 200 mg deux fois par jour pendant 2 semaines, de se prêter à un entraînement sportif soutenu. Le groupe supplémenté a eu moins de crampes, un meilleur fonctionnement musculaire et de plus faibles taux d’une molécule oxydative induite par le stress (malondialdéhyde).

En revanche, la même expérience fut menée avec la vitamine administrée seulement après l’entraînement et là, on ne constata aucun bénéfice. D’autres tests similaires furent menés, qui corroborèrent ces résultats. De quoi motiver les personnes sédentaires à faire du sport sans craindre les douleurs musculaires qui s’ensuivent !
La science moderne accueille à bras ouverts le potentiel phénoménal de la vitamine C ainsi que tous les nouveaux champs d’application thérapeutiques. Il n’y a aucun doute que les recherches à venir feront encore des découvertes étonnantes montrant les bénéfices de la vitamine C sur la santé.